Docteure en psychologie

Le titre  de Docteur en psychologie signifie être titulaire d’un diplôme universitaire (bac +8).

La recherche doctorale s’effectue après un Master 2 et exige un accompagnement par un (ou 2 )directeur(s) de thèse; au delà d’un énorme travail de lecture, de recherche empirique et d’écriture, le  thésard doit réaliser des articles pendant son cursus doctoral et animer quelques conférences sur la thématique de son travail.

A l’issue de plusieurs validations par un Comité de Suivi Thèse, le- la doctorant(e) soumet in fine, son élaboration argumentée  au C.S.T  et présente  ses résultats scientifiques lors de la soutenance.

La délibération s’effectue post soutenance  et c’est par la voix  du président de séance que le grade de Docteur est signifié.

                                                                                ***********

J’ai effectué ma recherche à l’université d’Angers, la travail doctoral des trois années consécutives a porté sur « l’Approche Centrée sur la Personne en situation de handicap mental ».

Ma thèse est en ligne et donc, consultable.

Ce travail a été mené sous un versant humaniste et en lien direct avec mon activité de clinicienne  du terrain que j’ai continué d’effectuer pendant l’écriture de la thèse.

J’ai été accompagnée tout au long de cette recherche, par mon directeur de thèse, Benoît Fromage -Professeur de psychologie-; nous avons démontré  combien l’ E.T.A. (l’Epreuve des Trois Arbres) est une méthode innovante qui permet  de mettre en avant les différents moments d’une vie sous l’emprise  de nombreux  antagonismes.

arbuste - docteure en psychologie

L’accent a été mis sur les potentialités des familles (parents & fratrie confondus) pouvant exprimer et dépasser certaines épreuves,  leur permettant ainsi,  a posteriori, de cheminer vers un processus d’acceptation, d’anticipation puis, d’épanouissement personnel.

La thèse pointe également combien certaines personnes présentant de grands troubles intellectuels et/ou de personnalité peuvent, avec un certain accompagnement et un engagement certain, réduire leur déficit intellectuel et amoindrir leur problématique de santé mentale.

Depuis cet investissement dans la Recherche, j’enseigne à l’université d’Angers et j’interviens ponctuellement auprès des doctorants ; les thématiques de travail sont axées principalement , sur la gestion du stress et sur les possibilités de rebondir face à des évènements de vie marquants : deuil, traumatisme, handicaps divers, maladie grave, épuisement personnel & professionnel , burn out etc.

Le « post doc » (post doctorat)  implique une recherche de documentations, d’informations et de formations permanentes.

Les concertations  interdisciplinaires m’animent aussi profondément.